Hirondelle des cheminées

hirondelle-des-cheminees

CLASSE : Oiseaux
ORDRE : Passériformes
FAMILLE : Hirundinidae
NOM LATIN : Hirundo rustica
DESCRIPTION : Dessus bleu sombre métallique, front et gorge brun-rouge, bas de la gorge bleu foncé, reste du dessous blanc crème, longs filets à la queue.
HABITAT : Régions découvertes, cultivés et habitées
ACTIVITÉ : Vol rapide et gracieux, grégaire (moins pendant les nichées).
REPRODUCTION : Nid ouvert maçonné de boue et de paille, dans les étables, écuries, etc. Cycle complet de reproduction de 47 jours : 5 jours pour la ponte, 15 jours pour la couvaison, 20 jours pour le séjour au nid et 7 jours de dépendance. Fidélité au site de nidification et fidélité au couple.
 

Une grande voyageuse

Que fait-elle lorsqu’elle revient d’Afrique, toute maigre et épuisée ? et bien, monsieur l’éclaireur (car c’est lui qui arrive en premier) se précipite dans les meilleurs nids de son, mettons étable douillette, pour fixer le lieu de notre histoire. Mais pas pour se reposer !

Comment faire pour avertir les autres mâles de ses droits à la propriété ? il se met à chanter d’un air à impressionner tous ceux qui, fraîchement arrivés, auraient comme lui l’idée de rechercher le meilleur logement. Les plus impressionnables se contentent alors d’un studio moins beau, moins solide, moins bien situé. Mais de temps en temps notre héros tombe sur un autre héros, chantant de la même manière pour le même logement. Les hostilités ouvertes, les deux mâles éructent face à face une sorte de chanson féroce et soudain, la panique s’empare du plus faible qui s’enfuit, poursuivit par l’autre. Une ahurissante course poursuite commence alors. Les combats est-il gagné pour autant ? Non, le soi-disant vaincu peut revenir récupérer son bien et…tout recommence jusqu’à ce qu’il y ait un vainqueur définitif.

Alors commence le nettoyage du nid. Puis il faut manger, mais au mois d’avril il fait parfois un froid de canard et la famine guette. Quand le mauvais temps est durable, la seule solution est d’opérer un retrait stratégique vers un étang, seul endroit où se produisent massivement à cette époque, des éclosions d’insectes. Mais le ciel bleu arrive et avec lui le gros de la troupe. Monsieur change alors de répertoire. Il se trouve une petite chanson douce susceptible de séduire une jolie passante. Il pousse sa romance du haut de postes de chants attitrés, qu’il défend des intrus. Une demoiselle se laisse attendrir. Il faut l’attirer dans l’étable puis dans le nid à l’aide de gazouillis et de va-et-vient incessants. Tout peut-être à refaire, jusqu’à ce que la femelle, émue par tant de zèle décide à prendre place dans la maison. Mais ce geste équivaut à une promesse de mariage, le couple formé étant souvent fidèle à vie.