Chouette effraie

chouette-effraie

CLASSE :  -
ORDRE : Strigiformes
FAMILLE : Tytonidés
NOM LATIN : Tyto alba
DESCRIPTION : Ailes longues, larges, arrondies; queue courte et carrée. Face aplatie en forme de coeur. Dessus jaune roux marbré de gris argent, tacheté de blanc, le dessous et la face étant blanc argenté.
HABITAT : Champs, bois, bosquets, à proximité des habitations; greniers, clochers etc...
ALIMENTATION :
Petits mammifères: musaraignes, mulots, rats..., mais aussi grenouilles et crapauds, et parfois des insectes, comme le hanneton, gobés en vol.
ACTIVITÉ : Nocturne et solitaire, elle se déplace peu.
REPRODUCTION : 2 pontes par an, d'avril à octobre, comportant 4 à 7, puis 6 à 9 oeufs blancs. Incubation par la femelle environ un mois. Maturité sexuelle au bout d'un an. Longévité maximale connue: 21 ans. Mortalité importante due à la circulation routière.
 

Effraie, qui effraies-tu ?

A part les superstitieux ou peureux que ses cris, ronflements et gémissements divers dérangent, peu de monde.Pas même ses proies qui n'ont pas le temps de s'apercevoir de ce qui leur arrive.

Toute la journée la dame blanche reste au logis, dans un grenier, un clocher,ou un arbre situé au voisinage immédiat de constructions humaines. Elle y somnole et ne dort que d'un oeil. C'est à la tombée de la nuit que l'on peut admirer l'élégante. Elle part alors en chasse, dotée d'un vol silencieux grâce à de minuscules crochets situés au bout de ses plumes, qui insonorisent ses déplacements. Elle arrive ainsi incognito sur le petit gibier dont elle raffole. De son vol bas, elle se laisse tomber sur l'animal, et enfonce dans le corps de sa proie des grandes griffes puissantes et recourbées qui se rejoignent et percent instantanément la bestiole élue. Comment localise-t-elle son gibier? Contrairement aux idées reçues, sa vue est perçante de jour comme de nuit. Mais dans l'obscurité elle ne lui sert pas énormément, musaraignes et campagnols se cachant trop bien dans les herbes. C'est l'ouïe qui la guide. Grâce à ses oreilles, elle localise avec précision ses futurs repas par les petits bruits et couinements imprudemment émis.

Au milieu de la nuit, elle interrompt sa chasse pour digérer. Ses sucs digestifs entrent en action et décomposent ses proies avalées toutes rondes. Os et poils sont ensuite rejetés par le bec sous forme de pelotes de réjection. Elle repart ensuite jusqu'à l'aube et rentre chez elle somnoler jusqu'à la nuit suivante. Là, elle dégage une seconde pelote plus grosse.

Ces pelotes d'ailleurs lui évitent la construction d'un nid. Le moment venu, elle y pond ses oeufs, et se met à couver avant d'avoir pondu le dernier. C'est monsieur qui assure la nourriture de madame durant cette période, et leur couple est souvent uni pour la vie. Les jeunes ne sortent donc pas tous en même temps. Leur croissance est assez lente, à 60 jours, ils sont emplumés et prêts à quitter leur foyer.

L'été se termine, et notre chouette se retrouve seule dans son clocher. L'hiver arrive, les mulots ont percé leurs galeries, le gibier se fait rare, les vols deviennent interminables pour un maigre tableau de chasse. L'épreuve est loin d'être gagnée, et la jolie petite boule argentée y laisse parfois la vie.