Petite Nymphe

petite-nymphe-2

CLASSE : Insectes
ORDRE : Odonates
FAMILLE : Coenagrionidae
NOM LATIN : Pyrrhosoma nymphula
DESCRIPTION : Très petite demoiselle puisqu'elle ne mesure que 3 cm. Son corps est d'un rouge très chaud. La tête comporte de chaque côté des yeux formés de plusieurs centaines de facettes, permettant une vision très large. Chez le mâle, les 4 derniers segments du long abdomen (qui en comporte 10) portent du noir, alors que chez la femelle tous en comportent ; Le thorax est noir, rouge, jaune. Elle possède 4 ailes transparentes.
HABITAT : Eaux lentes ou stagnantes, avec végétation
ACTIVITÉ : Les larves sont uniquement aquatiques. Puis, elles deviennent des animaux s'activant le jour ou parfois au crépuscule
 

Une courte vie : 10 - 11 mois sous l'eau puis 5 mois au grand air

Nous sommes en mai. Les libellules et demoiselles voltigent infatigablement de joncs en nénuphars, profitant des colonnes d'air chaud qui s'élèvent au-dessus de l'eau. Leur vol spectaculaire ( comprenant marche arrière, demi- tour éclair, élévation à la verticale, sur-place, vitesse) est rendu possible grâce aux muscles minuscules mais puissants de leur thorax.

Elles passent leur temps à chasser, attrapant toutes les petites bêtes qui passent à leur portée. Leurs bras velus enserrent moustiques et mouches puis elles les mastiquent tranquillement.

Le printemps bien sûr, sert aussi à autre chose. Lorsque Monsieur " Pyrrhosoma " est conquis, il se pose délicatement sur le dos de sa belle. Il glisse son abdomen jusque sous la tête de sa compagne et en saisit le thorax entre les pinces situées sous son abdomen. Alors, il se redresse ! Désormais les voilà unis jusqu'à la fin de la ponte.

L'accouplement a lieu sur une feuille et dure 1/4 d'heure ; la femelle tord son abdomen jusqu'au 2ième segment du mâle pour être fécondée. Puis, toujours en tandem, le couple part à la recherche d'une herbe pour y déposer les œufs. Grâce à son oviscapte (petit couteau naturel situé au bout de son ventre) elle dépose les œufs à l'intérieur de la tige, en zigzaguant, 1 œuf par trou. Il y en aura 600 environ, le travail se prolongeant sous l'eau ! Puis le couple se sépare.

Mais que se passe-t-il alors sous l'eau ? Les jours passent, et vers la 4ième semaine, la prolarve sort de l'œuf. Son existence est très courte, son seul but étant de s'extirper de la tige où elle est née. Dès que son corps est au ¾ sorti, déjà son dos se refend et la 1ère larve apparaît. Elle a 6 grandes pattes, des antennes, et 3 longues branchies en guise de queue.

Ce phénomène de mue se reproduira 9 fois, jusqu'au mois d'avril de l'année suivante. Dans l'eau, cette larve se nourrit grâce à son " masque ", lèvre inférieure longue et articulée munie de 2 crochets.

Et au mois de mai ? La dernière larve est attirée à la surface. La bestiole couleur de boue monte sur une tige et s'arrête à 20 cm au-dessus de l'eau. Elle cesse de respirer. Sa peau alors se fend, la tête apparaît puis le thorax et l'abdomen boudiné qui se met à s'allonger. Les ailes se défripent, et la demoiselle couleur de feu va pouvoir s'élancer. Cette transformation, qui dure une heure environ, est le moment le plus dangereux de sa courte vie. Pendant ce temps, elle se trouve incapable de s'enfuir devant ses nombreux ennemis. Cinq mois de courses folles s'offrent alors à elle, avant qu'elle ne meure en automne.

Devinette

Quelle est la différence entre une demoiselle et une libellule ?
La 1ère qui est un zygoptère, se pose en resserrant les ailes, alors que la 2ème qui est un anisoptère, garde ses ailes ouvertes une fois posée.

petite-nymphe

(Photographie : Jacques Rivière)